Le ministère de la Justice a lancé un site Internet dédié aux personnes victimes de discrimination ou témoins d'une situation discriminatoire <http://stop-discrimination.gouv.fr/>.

Pour les victimes, deux niveaux d'intervention, le national et le local. Au national, le 08VICTIMES, plate-forme téléphonique d'aide aux victimes, gérée par l'INAVEM, où les écoutants experts vont écouter la personne, comprendre sa situation pour ensuite la mettre en relation avec :

-       des structures spécialisées dans une forme particulière de discrimination (en raison de la couleur de peau, de la religion, de l'orientation sexuelle...), qui a signé une charte d'engagement avec le 08VICTIMES (service gratuit, pas de renvoi vers des professionnels nommément désignés...), ou encore les services du Défenseur des Droits ;

-       l'association d'aide aux victimes INAVEM locale, la plus facile d'accès pour un entretien en face à face avec la personne.

Sur le site, <http://stop-discrimination.gouv.fr/cartographie>, la recherche se fait en fonction du département et de 3 catégories de relais que sont : les Bureaux d'Aide aux Victimes / les Maisons de Justice et de Droit et les associations d'aide aux victimes.

Dans ces trois structures, les professionnels rencontrés font partie quasi exclusivement des associations du Réseau INAVEM. 

Ce site doit permettre aux personnes victimes de discrimination ou à leurs proches :
· de déterminer la discrimination dont elles sont victimes ;
· d'être informées sur les lois applicables et les actions à entreprendre ;
· de s'orienter vers la structure de prise en charge la plus proche qui les aidera dans leurs démarches.

Le site est accompagné d'une campagne préventive « Luttons contre les a priori pour vaincre la discrimination » #Apriori visant à sensibiliser les citoyens aux préjugés qui participent à créer des comportements discriminatoires.